Abris sous roche

 

Nous avons dit en commençant que les premiers habitants de la Cadière furent ces malheureuses familles du littoral qui furent obligées vers le IXe siècle, de fuir le rivage pour aller se réfugier dans l'intérieur des terres.

Les fugitifs qui suivirent la vallée de Saint-Côme et se dirigèrent sur le coteau rocheux, montant en pente douce vers le Nord-Est, trouvèrent à son extrémité un grand escarpement où la dislocation des assises avait formé des enfoncements et des cavités pouvant servir d'abris.

Les restes de bâtisses encore apparentes dans ces rochers, montrent que les hommes qui vinrent s'établir dans ces lieux fermèrent leurs demeures souterraines avec de bonnes murailles de pierres pour s'abriter des vents du Nord et pour dissimuler leur présence aux bandes sarrasines qui dévastaient le pays.

Retour accueil