Chapelle N.-D. de Piété

 

Cette chapelle fondée au commencement du XVIIe siècle et mentionnée en 1615 (N.D. de Piétat), a été transformée en moulin à huile.

 

Chapelle N.-D. de la Miséricorde

 

Les Pénitents noirs de la Cadière se formèrent en congrégation le 12 août 1633, sous l'invocation de N.-D. de la Miséricorde et construisirent l'année suivante la grande et belle chapelle qui existe encore aujourd'hui. Ils occupèrent d'abord la petite chapelle de Saint Eloy, mais ils transportèrent leur service religieux dans le nouveau sanctuaire dès que leur propre chapelle put les recevoir. C'est là que l'on enterrait les personnes de distinction décédées dans le village. C'est dans la chapelle de la Miséricorde que fut enseveli le 8 décembre 1726, Joseph Lieutaud, sculpteur distingué et ami de Pierre Puget. Mais voyant là un abus, l'évêque de Marseille, par une décision du 6 avril 1736, leur défendit de porter à la sépulture d'autres morts que ceux de leur compagnie.

La chapelle de la Miséricorde présente les dispositions suivantes : plan rectangulaire composé d'une nef terminée par une abside semi-circulaire. Plafond uni, fenêtres évasées, cintrées ; toit à double pente ; clocheton arcade sur le faîte. Ses dimensions sont les suivantes :

- Longueur de la nef y compris l'abside, 27,00 m

- Largeur de la nef entre les murs latéraux, 7,00 m

- Hauteur sous le plafond, 8,50 m

 

Cette chapelle contient plusieurs tableaux religieux et deux ou trois statuettes sans grande valeur artistique. Nous citerons seulement :

- Un tableau représentant sainte Marthe.

- Une statue de la Vierge en bois doré du XVIIIe siècle, échappée à la Révolution.

- Le grand rétable de l'autel, en bois doré du XVIIe siècle, avec deux toiles. Au bas : l'Assomption de la sainte Vierge. Au-dessus : le Père éternel bénissant le monde.

- Enfin, une grande toile, La Flagellation, copie du tableau de Rubens appartenant au Musée de Marseille et mentionnée sur le catalogue : 402. La Flagellation : des bourreaux armés de verges et de cordes tourmentent le Christ, dépouillé jusqu'à la ceinture.

misericorde 1900.jpg

La chapelle Notre-Dame de la Misérocorde vers 1900