LE TÉLÉGRAPHE DE CHAPPE ET SON ARRIVÉE À LA CADIÈRE en 1821

Le dernier poste du télégraphe de Chappe dans les Bouches-du-Rhône était celui de Ceyreste. Suivait celui de la Cadière, édifié en 1821, numéroté 43, installé à 2,400 km au sud-sud-est du village, sur la colline de Pibarnon, non loin de la borne indiquant le point culminant de 324 m. mais seulement à l'altitude de 250 m (et non 324 m comme il est souvent indiqué par erreur, car si l'altitude de 324 m avait été retenue, il n'aurait pas été possible de transmettre les signaux vers le poste suivant, celui d'Ollioules ; en effet, le "passage" était très étroit, le long du nord du Gros Cerveau, à travers les grès de Sainte-Anne d’Évenos. Le poste de la Cadière figure sur le cadastre "napoléonien", section Pibarnon - parcelle 591, sous le nom de « Signal télégraphe ». C'était une tour carrée de 3 m de haut, dont il ne reste probablement qu'un tas de pierres dissimulé dans une propriété privée, sous un amas de végétaux. Comme beaucoup de ces tours après l’arrêt définitif de l’exploitation du télégraphe optique, elle a probablement été recouverte de tuiles, pour en faire un abri de chasseurs. Altitude 250 m, hauteur 3 m.

IGN.jpg