Jean-François Ferdinand Braquety,

Cadiéren et soldat de la Grande Armée

 

Jean-François Ferdinand Braquety (né à la Cadière en 1788 et décédé à Toulon en 1847 à l’âge de 58 ans), chef de bataillon au 17ème régiment d’infanterie légère descendait d’une famille de notaires royaux et d’avocats. Né le 14 novembre 1788 à la Cadière, il était le fils de Louis Antoine Braquety (1748 – 1831) et de Françoise Reboul. Louis Antoine Braquety  fut notaire royal à Bandol puis à la Cadière, dont il fut maire à trois reprises (1812-1815, 1815-1816 et 1826-1829). 

 

 

 

 

 

Jean-François Ferdinand est enrôlé volontaire à la mairie de Marseille comme simple soldat, le 9 mai 1804 et arrive au corps le 16 juin 1804 (35ème régiment d’infanterie de ligne, 3ème bataillon, 7ème compagnie). Le 1er août 1804, il est nommé caporal, et fourrier le 21 septembre 1804. Le 22 janvier 1808 il passe, dans le même régiment, au 1er bataillon, 8ème compagnie puis, le 1er juin, au 4ème bataillon, 1ère compagnie. Il est fait sergent le 22 janvier 1808, sergent-major le 6 août 1809, sous-lieutenant le 11 juillet 1810 par décret impérial, lieutenant le 2 août 1812 et enfin chef de l’un des cinq bataillons du 17ème régiment d’infanterie légère. Carrière militaire fulgurante donc.

 

Il a participé à diverses campagnes napoléoniennes :

- Italie et Allemagne en 1809

- Tyrol en 1809/1810

- Russie en 1812

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Plusieurs fois blessé lors de ces campagnes :

- contusions le 16 avril 1809 en Italie, lors de la bataille de Sacile, prélude à la victoire de Wagram.

- le 14 juin 1809, blessure par balle à la clavicule droite lors de la bataille de Raab (Tyrol) contre les Autrichiens, peu avant la bataille de Wagram.

- le 25 novembre 1809, blessure par balle à la cuisse droite lors de la rébellion du Tyrol, et capturé par les Autrichiens. Resté sur le champ de bataille, il est récupéré par l’armée française le 9 décembre 1809. Il est fait à  nouveau prisonnier par les Russes à Vilnius (Lituanie) le 10 décembre 1812 lors de la retraite de Russie.

- deux blessures, l’une à la jambe gauche, l’autre à la cuisse droite, le 24 octobre 1812 lors de la campagne de Russie (bataille de Maloïaroslavetz).

 

Il est fait chevalier de la Légion d’honneur le 22 août 1812 et officier le 22 juin 1831. Il se retire à Toulon où il décèdera le 4 mars 1847 à l’âge de 58 ans. Il est inhumé dans le cimetière de la Cadière, mais sa tombe a disparu ; il ne reste qu’un fragment de plaque gravée fixée sur le mur du cimetière dans son angle sud-Ouest.

Braquety 2 copie.jpeg
Magyar Elektronikus Könyvtár.jpeg
Battle of Maloyaroslavets (1812) par Peter von Hess.jpeg

Bataille de Raab du 14 juin 1809 (Magyar Elektronikus Könyvtár)

Bataille de Maloïaroslavetz du 24 octobre 1812 (tableau de Peter von Hess)

officier L H.png

Blason de la famille Braquety

17 RI.png
Antoine Braquety.jpg

Uniforme du 17ème Régiment d'Infanterie légère

Promotion de Jean-François Braquety

dans l'ordre de la Légion d'honneur

Plaque gravée dans le cimetière de la Cadière